Imprimer cette page  Envoyer cette page par e-mail
DISPOSITIFS  POUR PROTÉGER LES FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES
Afin d’enrayer la propagation du virus Covid-19, le Président de la République a décidé de renouveler le confinement mis en place au printemps afin de réduire à leur plus strict minimum les contacts et déplacements sur l’ensemble du territoire du 30 octobre au 1er décembre 2020. Les dispositifs destinés à protéger les femmes victimes de violences conjugales ainsi que leurs enfants demeurent actifs et opérationnels.

Rappel des dispositifs d’alerte et de secours :

Ce contexte sanitaire inédit constitue un facteur aggravant pour les femmes victimes de violences conjugales et leurs enfants lorsqu’ils sont confinés avec leurs agresseurs. L’ensemble des dispositifs d’alerte et de secours sont actifs et opérationnels pour écouter, secourir et protéger les personnes victimes de violences à l’intérieur du foyer.
Si elles se sentent en danger, les femmes peuvent quitter leur domicile avec leurs enfants à tout moment, sans devoir disposer d’une attestation de déplacement. Les policiers et les gendarmes ont été formés à ces situations d’urgence.

En cas d’urgence et de danger immédiat :

  • Appeler le 17
  • Utiliser le 114 par SMS

Pour un conseil, une orientation ou signaler un fait de violences :

  • Appeler le 39 19 : numéro gratuit et anonyme à destination des victimes de violences sexistes et sexuelles, de leur entourage et des professionnels concernés. Du lundi au vendredi de 9h à 22h, et les samedis, dimanches et jours fériés de 9h à 18h
  • Signaler votre situation sur Internet via la plateforme dédiée fonctionnant tous les jours sans exception, 24h/24 avec un tchat non traçable : https://arretonslesviolences.gouv.fr/
  • Utiliser le tchat gratuit : www.commentonsaime.fr
  • Télécharger l’application « APP-ELLES » : https://www.app-elles.fr/
  • Si vous êtes une femme en situation de handicap et victime de violences, appelez le 01 40 47 06 06 (permanences le lundi de 10h à 13h et de 14h30 à 17h30 ; le jeudi de 10h à 13h)
  • Si vous êtes un enfant victime de violences, appelez le 119 (appel gratuit 24h/24, 7j/7)
L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes assises, texte qui dit ’RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté ars Régionale deSante Auvergne-Rhone-Alpes Fraternité COVID-19 QUAND ON AIME SES PROCHES, ON NE S'APPROCHE PAS TROP. Ensemble, restons prudents.’À LA MAISON APPLIQUONS ÉGALEMENT LES GESTES BARRIÈRES
Protégeons nos proches et les personnes les plus fragiles : l’Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes appelle au maintien de la vigilance et au renforcement de l’application des gestes barrières.
Pour plus d’informations en cliquant ici.

RUBAN BLANC DROME 2020
Du 2 au 25 novembre 2020, dans le cadre de la campagne de sensibilisation aux violences faites aux femmes « Ruban Blanc Drôme 2020 », l’association drômoise d’aide aux victimes REMAID France Victimes 26, le CIDFF, la CAF, l’UDAF, la FOL de la Drôme, les communautés de communes Valence Romans Agglo et Val de Drôme, la Ville de Valence et la délégation départementale aux droits des femmes et à l’égalité vous invitent à témoigner de votre soutien à cette action en portant le ruban blanc, symbole international de lutte contre les violences envers les femmes, le mercredi 25 novembre 2020.

Cliquez ici pour plus d’informations.

Téléchargez la plaquette d’information en cliquant ici.

ACTIOM, UNE MUTUELLE POUR TOUS : PRENEZ RENDEZ-VOUS  !
La référente départementale d’ACTIOM, Amélie CHALAYE, vient chaque 3e mardi du mois en Mairie de Chatuzange le Goubet (sur rendez‑vous uniquement) à la rencontre de tous les administrés de la commune ne bénéficiant pas d’un contrat collectif obligatoire par leur employeur (retraités, étudiants, sans-emploi, travailleurs non‑salariés ou agents publics). Sa mission : vous faciliter l’accès à une mutuelle santé et analyser vos contrats existants afin de trouver une offre adaptée à vos besoins et vous donner accès à des contrats collectifs négociés (tarifs avantageux et conditions d’entrée facilitées).

Les permanences ont lieu le 3e mardi du mois en Mairie SUR RDV UNIQUEMENT. 
Prise de rendez-vous : 04 75 47 25 15 (accueil Mairie).

Télécharger le flyer d’informations d’ACTIOM pour tout savoir sur les services proposés.

Plus d’informations : www.macommunemasante.org

PASSAGE À L’HEURE D’HIVER : SOYEZ VISIBLE SUR LA ROUTE
Alors que le passage à l’heure d’hiver interviendra dans la nuit du samedi 24 au dimanche 25 octobre 2020, la Sécurité routière rappelle à tous les usagers de la route et notamment aux piétons, cyclistes et utilisateurs de trottinettes, l’importance de se rendre visible.

Chaque année, selon l’ONISR, cette période est en effet marquée par un pic d’accidentalité. Le nombre d’accidents impliquant un piéton augmente de manière récurrente, de +42% en novembre, par rapport au mois d’octobre (à la fin duquel se produit le changement d’heure), sur le créneau horaire de 17 h – 19 h (et +13,6 % sur la tranche horaire matinale de 7 h – 9 h).
Trois questions à Marie Gautier-Melleray, Déléguée interministérielle à la sécurité routière :
Quel est l’impact de la baisse de la luminosité liée au changement d’heure sur l’exposition au risque d’accident de la route ?
Nous observons chaque année un pic d’accidentalité après le week-end du changement d’heure, jusqu’à +42 % d’accidents en plus pour les piétons sur la tranche de l’heure de pointe du soir (17h-19h) entre les mois d’octobre et novembre. Le risque d‘accident est amplifié par la baisse de la luminosité qui engendre nécessairement un manque de visibilité. Il est impératif que les automobilistes redoublent de vigilance et que les usagers de la route dits vulnérables, piétons, cyclistes, utilisateurs de trottinettes, se rendent bien visibles.

Pourquoi communiquez-vous encore sur ce phénomène d’augmentation des risques au lendemain du passage à l’heure d’hiver ?
La constance de ce phénomène me prouve que nous devons maintenir cet appel à la vigilance chaque année. Et nous avons sans doute plus de raisons encore de le faire cette année. En effet, les mobilités sur nos routes ont évolué notamment ces derniers temps, avec l’augmentation importante de certaines pratiques comme le vélo ou la trottinette. Ces derniers mois, nous avons enregistré une forte hausse de la mortalité des cyclistes. En septembre, 37 cyclistes ont été tués ce qui est le bilan le plus dramatique des 10 dernières années. Il ne faut pas oublier que 21 % des cyclistes tués ou blessés le sont la nuit.
Quels conseils apporter pour circuler en toute sécurité malgré la baisse de la luminosité ?
Les automobilistes doivent être particulièrement vigilants, mon conseil est de ralentir et d’être attentif plus que jamais aux autres usagers plus vulnérables en respectant la priorité aux piétons et en se tenant à distance des trottoirs (au moins 1 mètre) pour la sécurité des piétons et cyclistes. Nous encourageons les usagers les plus vulnérables, piétons, cyclistes, utilisateurs de trottinettes, à porter des vêtements clairs, à bien faire attention aux angles morts notamment de bus ou poids lourd, ou encore à bien indiquer leurs changements de direction. Il serait très judicieux que les cyclistes et utilisateurs de trottinettes portent un bandeau ou un gilet rétro-réfléchissant, gilet qui je le rappelle est obligatoire la nuit, ou lorsque la visibilité est insuffisante quand on circule hors agglomération. C’est pour cette raison que nous avons organisé une opération de campagne terrain autour de la visibilité des cyclistes et des usagers de trottinettes, en déposant des brassards rétroréfléchissants sur les guidons des vélos et trottinettes en libre-service.
Que vous soyez à pied, à vélo, à deux-roues motorisé ou à Trottinette, le maître mot est vi-si-bi-li-té !

Plus d’infos en cliquant ici.

DÉCOUVRIR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE EN S’AMUSANT
Pour faire réfléchir les enfants sur la bonne conduite à adopter sur la route, que ce soit en voiture, à vélo, en tant que piéton ou face à un panneau, la Sécurité Routière a mis en place plusieurs jeux pédagogiques accessibles en ligne en cliquant ici.
Une idée d’activité ludique en famille à la maison pour ce week-end.
 

ARCHER INTÉRIM RECRUTE !
De nombreux postes à pourvoir sur le territoire. À vos candidatures !
CV à envoyer à artim@archer.fr. 
Plus d’infos en cliquant ici.

UN NUMÉRO DE SOUTIEN POUR LES PROPRIÉTAIRES DE CHEVAUX MUTILÉS 

Les propriétaires de chevaux mutilés ont maintenant leur numéro, accessible du lundi au vendredi de 9h à 17h. Le ministre de l’Agriculture, Julien DENORMANDIE a annoncé sur France info le mercredi 9 septembre l’ouverture d’une ligne gratuite, au 0800 738 908, après la multiplication de cas de mutilations chez des équidés.

« J’entends la peur, la crainte, le désarroi des propriétaires de chevaux », a-t-il déclaré. Ce numéro « est destiné à tous les propriétaires de chevaux pour répondre à leurs questions, pour les accompagner dans les mesures de protection, pour également leur apporter un soutien, parfois même psychologique, face à cette angoisse et cette peur », explique le ministre. Julien DENORMANDIE précise que les réponses seront assurées par « une équipe de 15 personnes, 15 spécialistes qui dépendent de l’Institut français du cheval ».

La Direction départementale des Finances publiques communique sur la 1re campagne des avis d’impôt sur le revenu en mode prélèvement à la source
Toutes les informations sur le dépliant à télécharger en cliquant ici.
Bien circuler dans la Drôme avec le Département
Comme chaque année, de la mi-novembre à mi-mars, le Département de la Drôme active son plan de viabilité hivernale pour bien circuler dans la Drôme.
 
Voici un document de présentation qui rappelle les conseils de prudence et bons comportements à adopter pour une conduite responsable et en sécurité.
 
Il est également téléchargeable en ligne en cliquant ici. 

Solidarité Habitats
Solidarité HABITATS est une association qui participe au maintien à domicile des seniors et facilite l’accès au logement des jeunes en milieu rural et urbain grâce au Logement Intergénérationnel.

Le principe de la cohabitation intergénérationnelle et solidaire est simple : un(e) habitant(e)  met une chambre à disposition d’un(e) étudiant(e), stagiaire, salarié(e)… en échange de présence, d’une aide occasionnelle, d’un savoir-faire et éventuellement d’une participation financière.

Ce dispositif d’entraides citoyennes nécessite un accompagnement de la rencontre à la cohabitation.

Pour plus d’information :
Monica Fioriello
Tél. : 06 31 74 48 88 / 04 75 55 34 42
Ecosite du Val de Drôme – 26400 Eurre
www.solidaritehabitats.eu

Brûlage à l’air libre
Le brûlage à l’air libre est réglementé alors soyez vigilants. Pensez que l’élimination des déchets verts (issus de la tonte des pelouses, la taille des haies et le débroussaillement) via ce mode de combustion est interdit pour les particuliers. Ils doivent être éliminer grâce au compostage, au broyage ou déposer en déchetteries.
Télécharger le document d’information en cliquant ici.

Ministère de la Santé
La Datura : une plante toxique régulièrement utilisée dans un but récréatif par les jeunes, elle peut provoquer des intoxications sévères.
Télécharger le document d’information en cliquant ici.

Agence Départementale d’Information sur le Logement

Programme des permanences en conseil habitat juridique /financier et en information sur l’énergie 

Valence Romans Déplacements 


– Le nouveau « Plan vélo » du secteur de Romans
Valence Romans Déplacements vient d’éditer la 3e édition de son « plan vélo », regroupant toutes les informations utiles et pratiques pour se déplacer en toute sécurité sur les chemins de nos communes. Il est à destination de tous les cyclistes et consultable en ligne en cliquant ici.

– Programme des différents services de déplacements proposés sur la commune
Service d’autopartage en collaboration avec Citiz
– Plaquette de présentation sur les informations utiles sur les services vélos proposés par Valence Romans Déplacements

Agence Régionale de Santé 

Monoxyde de carbone : attention les risques d’intoxication sont réels.
Plus d’infos sur : www. sante.publique.fr.
Télécharger le flyer de présentation.

Enedis et RTE

« Electricité prudence, gardons nos distances » : quel que soit le type de l’igne électrique (basse, oyenne, haute ou très haute tension), la trop grande proximité d’une personne, d’un engin ou d’un objet point dans sa direction peut provoquer un arc électrique et représenter un réel danger d’électrocution. Pour votre sécurité, restez vigilants, n’approchez jamais ces sources électriques. La bonne distance, c’est la prudence !

Télécharger le flyer d’information.